retour accueil


site de l'INRS




enseigner la santé et la sécurité au travail

Révélation des galeries de microbiologie
publication le 10/02/2014

Mots clefs : gants microbiologie risques chimiques

questions réponses

Question


« Comment effectuer la révélation des galeries en raison de la manipulation de certains produits chimiques dangereux ?

  1. Doit-on manipuler sous sorbonne ?
  2. Doit-on porter des gants ? »

Éléments de réponse


Parmi les réactifs utilisés pour la révélation des galeries API, six présentent des pictogrammes de danger (toxique, corrosif, explosif, inflammable) et pour l’un d’entre eux, le Naphtyl-1-amine le pictogramme des CMR. C’est un produit cancérogène possible donc de catégorie 3. Le tableau en annexe (réalisé par Jean Noël JOFFIN) fournit les pictogrammes et les mentions de danger (H) et les conseils de prudence (P) pour chacun de ces réactifs. Pour la prévention de ces risques chimiques, la question a été posée aux experts de l’INRS ainsi qu’au fabricant les laboratoires Mérieux.

En ce qui concerne le Naphtyl-1-amine : les laboratoires Mérieux ont répondu qu’ils étaient au courant de la dangerosité du produit mais qu’ils ne proposaient aucun réactif alternatif. Les experts chimiques et biologiques de l’INRS ont analysé le problème en évaluant le risque chimique. Dans la fiche toxicologique de l’Alpha-naphtyl–amine (n° CAS 134-32-7), on peut y trouver :

  • Mentions de danger : H350 (peut provoquer le cancer); H302 (nocif en cas d'ingestion); H411 (toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme)
  • Conseils de prudence : P201 (se procurer les instructions avant utilisation); P273 (éviter le rejet dans l'environnement); P308 + P313 (en cas d'exposition prouvée ou suspectée : consulter un médecin.

Le conseil du 3 RB


Le Naphtyl-1-amine (ou alpha-naphtyl–amine) est un produit liquide dont la voie de contamination se fait par voie transcutanée. Or la sorbonne (hotte chimique) est un équipement de protection collective utilisé pour prévenir des contaminations par voie respiratoire donc la manipulation sous sorbonne est inutile et même ajoute un nouveau risque s’il y a déplacement des galeries dans un autre laboratoire. Les seuls conseils que l’on peut donner pour ajouter la goutte de ce réactif à la cupule NO2 des galeries API sont de procurer le réactif en flacon compte-gouttes en bon état (pas de fuites) et de porter des gants pour risque chimique (gants en nitrile recommandés dans la fiche de sécurité d’un fabricant).

Identification des risques chimiques lors de la révélation d’une galerie API 20E