retour accueil


site de l'INRS




enseigner la santé et la sécurité au travail

Utilisation de cellules eucaryotes en classe de première et terminale STL Biotechnologie
publication le 09/02/2018

questions réponses


"Bonjour,
Un texte fait mention dans la partie Questions/Réponses du site du 3RB de l'utilisation de cellules eucaryotes animales en BTS. Je souhaiterais savoir ce qu'il en est des premières et terminales (STL), ont-ils le droit de manipuler ces cellules ?
Certaines lignées sont issues d'animaux comme par exemple la lignée MDCK cellules dérivées de rein de chien ou la lignée SIRC (lignée issu de cornée de lapin) présentent un risque quasi inexistant (de contamination virale par exemple) si manipulées sous PSM avec des bonnes pratiques de laboratoire (port de gants, gestion des DASRI...).
Pourriez-vous s'il vous plaît me donner votre avis sur ce sujet ?
Merci d'avance pour votre aide."


Éléments de réponse

Les cellules en culture représentent un danger biologique car :

  • elles peuvent abriter des agents biologiques au sein de leur entité,
  • elles peuvent servir de support à la culture de virus et ainsi véhiculer ceux-ci,
  • elles nécessitent pour leur culture très exigeante des réactifs provenant d'organismes vivants qui peuvent contenir des agents biologiques comme, par exemple, le sérum de veau fœtal.
Le niveau de danger des souches cellulaires manipulées doit correspondre au niveau de confinement du laboratoire où elles sont manipulées.
Ce principe fait partie intégrante de la démarche de prévention des risques biologiques qui consiste à :
  1. S’assurer du groupe de danger auquel appartient la souche cellulaire. Cette information doit être communiquée par le laboratoire qui a fourni la souche ou par la banque de cellules qui a vendu la souche (exemples : ATCC (USA), CRBIP (France) ou encore DSMZ (Allemagne)).
  2. Effectuer une analyse a priori des risques encourus avec liste :
    • - des situations exposantes
    • - des mesures de prévention à mettre en œuvre
      • o protection collective,
      • o protection individuelle,
      • o formation et information.
  3. S’assurer que les mesures de prévention listées pourront être mises en place et que la formation des élèves à la prévention des risques biologiques a été validée.
En conclusion, les élèves de terminales STL ou fin de première STL peuvent, après formation à la prévention des risques biologiques, manipuler des souches cellulaires de groupe de danger 1 dans un laboratoire correctement équipé.