retour accueil


site de l'INRS




enseigner la santé et la sécurité au travail

Lutte contre les agents biologiques
publication le 10/12/2015

Lutte contre les réservoirs

Les agents biologiques sont présents sur les différents supports de leur environnement constituant des réservoirs. Il faut traiter ces réservoirs pour supprimer le risque de contamination.
Pour cela, il convient de mettre en place des méthodes de désinfection des surfaces susceptibles d'être contaminées : sols, murs, meubles, matériels, mains ...
Mais il convient aussi de traiter correctement tout individu contaminé par des thérapeutiques adaptées.

1. Nettoyage et désinfection des surfaces

Les surfaces et matériels de travail doivent être régulièrement nettoyés selon une procédure écrite tenant compte des produits et matériels utilisés, de la fréquence d'intervention.
Pour une action optimale, il convient de nettoyer à l'aide d'un détergent avant d'appliquer un désinfectant durant un temps préconisé.
Les détergents permettent de décoller les salissures d’une surface et de les éliminer par rinçage. Ce sont en régèle générale des tensioactifs.
Les désinfectants ou biocides ont un large spectre d'activité ; ils agissent sur des microorganismes particuliers : bactéricide, virucide, fongicide ... en dénaturant leurs structures.

Cas particulier des surfaces et produits susceptibles d'être contaminés par des Agents Transmissibles Non Conventionnels (ATNC)

Des protocoles de désinfection poussée (non conventionnelle) sont utilisés pour éliminer ces agents infectieux :

2. Action sur les individus

IL faut rappeler que la lutte contre les agents biologiques pathogènes commencent par le respect des mesures d'hygiène au quotidien et peut necessiter le recours à des traitements curatifs spécifiques.

2.1. Hygiène individuelle

2.2. Traitements spécifiques

2.2.1. Traitements antibactériens

Les stratégies permettant de lutter contre les bactéries sont variées :

2.2.2. Traitements antiviraux

Les thérapeutiques antivirales peuvent mimer ou intensifier les défenses de l'organisme : interférons, immunoglobulines, vaccins mais aussi introduire dans l’organisme les molécules chimiques s’opposant à la réplication virale :

2.2.3. Traitements antifongiques

Les stratégies permettant de lutter contre les fungi sont variées. Les antifongiques externes sont utilisés en applications locales sur la peau. Les antifongiques généraux (ou systémiques)sont administrés sous forme de comprimés ou par injection et réservés aux mycoses profondes.

2.2.4. Traitements antiparasitaires

Les stratégies permettant de lutter contre les parasites sont d'autant plus variées que les espèces parasitaires le sont.

Contre les protozoaires intestinaux :

Les antipaludéens, ciblent trois éléments du parasite intraérythrocytaire :

Contre les plathelminthes :

Contre les némathelminthes :

3. Ressources et références

3.1 - Publications juridiques

3.2 - Autres références