retour accueil


site de l'INRS




enseigner la santé et la sécurité au travail

Étiquetage d'un produit chimique dangereux
publication le 28/01/2018

Mots clefs : signalisations risques chimiques substances chimiques pictogrammes symboles etiquetages étiquetages emballages CLP SGH FSD explosifs inflammables comburants toxiques irritants nocifs corrosifs dangereux pour l'environnement extrêmement inflammables très toxiques

signalisation du risque chimique

1. Objet

Savoir identifier les produits chimiques dangereux.
Connaître le système européen de classification, d'étiquetage et d'emballage des produits chimiques, le règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging) issu du Système Général Harmonisé (SGH) international applicable aujourd'hui sans aucune restriction.

2. Domaine d'application

Tout lieu où sont utilisés des produits chimiques dangereux :

  • laboratoires d'analyses, de contrôles, de recherche, d'enseignement,
  • station d'épuration des eaux usées,
  • entreprises de nettoyage,...

3. Description de l'activité

3.1 - Quand et comment signaler les produits dangereux ?

  • Étiqueter tout produit dangereux quel que soit le volume proposé.
  • Accompagner le produit de sa fiche de données de sécurité (FDS).
  • Indiquer sur l’étiquette :
    • - Nom du produit (substance ou mélange),
    • - Identité du fournisseur,
    • - Pictogrammes de danger,
    • - Mention d’avertissement,
    • - Mentions de danger,
    • - Conseils de prudence,
    • - Informations supplémentaires telles que les mentions additionnelles de danger.

3.2 - Quels pictogrammes ?

Utiliser les pictogrammes prescrits par le règlement CLP :

  • forme "carré debout sur la pointe",
  • symbole en noir,
  • fond blanc,
  • cadre rouge épais.

Produits pouvant exploser, suivant le cas, au contact d'une flamme, d'une étincelle, d'électricité statique, sous l'effet de la chaleur, d'un choc, de frottements...

Produits corrosifs suivant les cas :

  • pouvant attaquer ou détruire les métaux

  • rongeant la peau ou les yeux en cas de contact ou projection.

Produits pouvant s'enflammer, suivant les cas :

  • au contact d'une flamme, d'une étincelle d'électricité statique ;

  • sous l'effet de la chaleur ou de frottements ;

  • au contact de l'air ;

  • au contact de l'eau, s'ils dégagent des gaz inflammables.

 

Produits empoisonnant rapidement, même à faible dose et pouvant provoquer des effets très variés sur l'organisme : nausées, vomissements, maux de tête, perte de connaissance ou d'autres troubles plus importants entraînant la mort.

Produits pouvant provoquer ou aggraver un incendie ou même provoquer une explosion s'ils sont en présence de produits inflammables et appelés produits comburants.

Produits ayant un ou plusieurs des effets suivants

  • empoisonnant à forte dose ;

  • irritants pour les yeux, la peau ou les voies respiratoires ;

  • pouvant provoquer des allergies ; cutanées (eczéma par exemple) ;

  • pouvant provoquer une somnolence ou des vertiges ;

  • détruisant l'ozone dans la haute atmosphère.

 

Gaz sous pression contenus dans un récipient. Certains pouvant exploser sous l'effet de la chaleur : gaz comprimés, gaz liquéfiés et gaz dissous.

Gaz liquéfiés réfrigérés pouvant être responsables de brûlures et de blessures cryogéniques.

 

Produits rentrant dans une ou plusieurs catégories

  • produits cancérogènes ;

  • produits mutagènes ;

  • produits toxiques pour la reproduction (effets néfastes sur la fonction sexuelle, la fertilité ou sur le développement des descendants) ;

  • produits pouvant altérer le fonctionnement de certains organes comme le foie, le système nerveux ...

Produits provoquant des effets néfastes sur les organismes du milieu aquatique (poissons, crustacés, algues, autres plantes aquatiques...)

  • Selon les produits, ces effets toxiques apparaissent si l'on a été exposé une seule fois ou bien à plusieurs reprises
  • produits présentant un danger par aspiration, pouvant entraîner de graves effets sur les poumons et être mortels en pénétrant dans les voies respiratoires (après être passés par la bouche ou le nez ou bien en cas de régurgitation) ;

  • produits qui peuvent provoquer des allergies respiratoires (asthme par exemple).

 


Certaines catégories de danger ne sont associées à aucun pictogramme donc il est important de lire la fiche de sécurité et/ou l’étiquette dans son intégralité.

4. Étiquetage d'un mélange

Un mélange est constitué d’au moins deux substances chimiques différentes.

4.1 - En cas de reconditionnement d’un mélange

L’étiquette du flacon commercial doit être reproduite à l'identique sur les nouveaux flacons.

4.2 - En cas de réalisation d’un mélange de différents produits chimiques (y compris une dilution)

Il faut réaliser un nouvel étiquetage.

Pour un exemple plus concret, se reporter à l'exercice contenu dans le document : Dosage des catécholamines urinaires (plus particulièrement le paragraphe 2.1 concernant le danger chimique suite à la dilution à 15 % d'une solution d'HCl fumant).

5. Documents de référence

5.1 - Textes réglementaires

5.2 - Documents INRS