retour accueil

enseigner la santé et la sécurité au travail

Prévention des risques biologiques


La prévention des risques biologiques nécessite certaines connaissances sur les agents biologiques afin d’estimer les risques et dommages qu’ils peuvent entraîner chez la personne. La prévention de ces risques passe ensuite par la mise en œuvre de différents moyens de prévention.

Agents biologiques


Les agents biologiques sont définis par le code du travail.
Ils regroupent :

Ces agents biologiques se propagent dans des réservoirs qui peuvent être environnementaux (eaux, sol, plantes) ou vivants (humains, animaux).
Certains agents biologiques pathogènes pour l’homme ont été classés dans des groupes de risques.

Lorsque les humains sont exposés à ces agents biologiques, ils peuvent développer des maladies comme : une infection, une allergie, une intoxication, voire un cancer.

Etant donné les risques pour la santé, l’étude des agents biologiques en filière technologique doit suivre des recommandations et ne peut se réaliser que sur certains produits biologiques.

Risques et dommages


Une personne encourt un dommage si elle est exposée à un agent biologique dangereux.
Pour aider à réaliser l’évaluation des risques biologiques, le réseau 3RB a conçu différents supports permettant d’expliciter la démarche :

  • un «Didapages» sur les notions de base de la démarche
  • une explication plus poussée de la démarche,
  • un support permettant de dérouler la démarche à l’aide d’exemples,
  • un autre "Didapages" développant des questionnaires pour s’exercer à la démarche dans différentes situations professionnelles.

Cette étape importante doit permettre de diminuer les effets sur la santé tels que :

En cas de survenue d’un accident ou d’une maladie, une procédure particulière doit être entreprise pour établir un lien avec le travail.

Des exemples concrets d’évaluation et de prévention des risques sont donnés par la suite, lors de situations de travail en laboratoire et dans d’autres secteurs professionnels.

Risques et dommages liés au travail en laboratoire

Le travail en laboratoire d’analyses médicales expose particulièrement les personnels aux agents biologiques et convient d’évaluer les risques des différentes situations professionnelles.

De façon plus précise, de nombreux protocoles de manipulations particulièrement exposantes ont été analysés afin d’identifier les situations et les mesures de prévention adéquates :

En fonction des risques, toutes les manipulations ne peuvent pas être effectuées avec des élèves. Deux exercices de réflexion permettent aux enseignants d’identifier quels produits biologiques choisir et comment s’équiper en fonction de différentes situations pédagogiques.

Risques et dommages liés au travail dans les autres secteurs

L’analyse des risques biologiques a été réalisée dans des secteurs professionnels autres que le laboratoire de biologie médicale tels que :

Mesures de prévention au laboratoire

Les mesures de prévention des risques biologiques en laboratoire passent par le confinement des locaux et le respect de bonnes pratiques.
Réglementairement, les salles techniques doivent être conçues en fonction des manipulations qui y sont effectuées.
Ainsi, l’organisation des postes de travail peut être différente si l’on réalise des analyses de biochimie/hématologie ou des analyses microbiologiques.
Cette organisation du travail s’accompagne de règles de bonnes pratiques générales ou plus spécifiques lors du travail sous poste de sécurité microbiologique (PSM).
Les analyses biologiques nécessitant l’usage de produits chimiques, il est nécessaire d’en identifier les dangers, notamment en sachant lire les étiquettes des emballages.
Le personnel peut être exposé aux agents biologiques à différentes étapes des analyses effectuées en laboratoire.

Le réseau 3RB a rédigé des procédures permettant de limiter les risques biologiques lors :

Ces analyses génèrent différents types de déchets qu’il convient d’évacuer dans les filières adéquates (lien vers Gestion des déchets). Les déchets pouvant contenir des agents biologiques sont éliminés en suivant la filière des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI), comme par exemple les pipettes Pasteur.
Le bromure d’éthidium doit également suivre un traitement particulier.

Une fois les analyses réalisées, il est indispensable de maintenir le poste de travail propre en effectuant des opérations de nettoyage et désinfection (l’eau de Javel) étant le produit de désinfection le plus couramment utilisé pour traiter les surfaces).
Il convient également de nettoyer et désinfecter le matériel comme :

Si, au cours des manipulations, un incident ou un accident survient il est important de connaître la conduite à tenir afin d’effectuer les bons gestes.
Avant de quitter son poste de travail, tout manipulateur doit se laver les mains afin de ne pas risquer de se contaminer, mais également contaminer son entourage professionnel et familial.

Etant donné les risques liés à ces manipulations, toutes ne peuvent pas être effectuées avec des élèves.
L’enseignant doit alors choisir les produits biologiques qu’il peut utiliser en fonction de différentes situations pédagogiques.

Mesure de prévention dans les autres secteurs

L’analyse des risques biologiques débouche sur le choix réfléchi des mesures de prévention. Cette réflexion complète a été réalisée dans des secteurs professionnels tels que :