retour accueil


site de l'INRS




enseigner la santé et la sécurité au travail


Choix réfléchi des EPI

Est considéré comme équipement de protection individuelle (EPI), tout dispositif et moyen destiné à être porté ou tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa sécurité ou sa santé d'après le décret 92-768, codifié aux articles R 233-151 à R233-157 du Code du travail, transposition en droit français de la directive européenne 89/686 CEE EPI.

Le port d’EPI est à envisager si la mise en place de protection collective est impossible ou insuffisante après une évaluation de risques.

Les EPI possibles dans les laboratoires de biologie : blouse, gants, lunettes ou encore masques.

Le port de certains EPI doit faire l'objet d'un choix réfléchi issu d'une évaluation des risques

1. Équipement de protection de port systématique

Port d'une blouse couvrant les effets personnels

La blouse est mise à l'entrée de la salle technique, portée fermée et enlevée à la sortie de la salle technique.

2. Équipements de protection choisis après évaluation des risques

2.1 - Contamination cutanéo-muqueuse

Port de gants à usage unique

Il est nécessaire pour toute manipulation présentant des risques d’exposition par contact avec des échantillons potentiellement contaminés (remplissage de capillaire, confection de frottis sanguin, …). Ce risque de contamination est augmenté s’il existe de plaies ou micro-coupures sur les mains.
Les gants doivent être enlevés après la manipulation à risque et avant tout contact avec du matériel "propre" afin d’éviter de contaminer ce dernier. En particulier, il faut éviter le contact des gants contaminés avec :

Les gants d’usage courant (latex ou nitrile) ne sont pas particulièrement inflammables mais leur utilisation près d’un bec chauffant peut majorer la gravité d’une brûlure.
Le choix de la nature des gants se fait en fonction des dangers dont on veut se protéger, comme l'indiquent les documents ED 118 et ED 112, disponibles sur le site www.inrs.fr

Port de lunettes de protection

Il est nécessaire pour toute manipulation présentant des risques d’exposition par projection d’échantillons potentiellement contaminés (débouchage des tubes à bouchon entrant, agitation au Vortex, stérilisation des anses au bec Bunsen…).

Pour éviter ce dernier risque, il est conseillé d’utiliser des anses stériles à usage unique. De même, le travail sous PSM (poste de sécurité microbiologique), équipement de protection collective, protège des projections oculaires.

Le port de lentilles augmente le risque d'infection en cas de projection oculaire, le produit restant au contact avec les yeux du fait de la présence des lentilles.
Le choix des lunettes de protection se fait selon plusieurs critères décrits dans le document ED 798, disponible sur le site www.inrs.fr.

2.2 - Contamination des voies respiratoires

Port de masques de protection respiratoire

Il est nécessaire pour toute manipulation présentant des risques d’exposition par inhalation d'aérosols provenant d’échantillons potentiellement contaminés par des agents biologiques entraînant des pathologies respiratoires.

Ces manipulations doivent s'effectuer prioritairement sous PSM.

L'usage des masques ne peut s'envisager que pour des manipulations ponctuelles de courte durée.

En fonction du type d'aérosols, les masques doivent répondre à certaines normes, comme l'indiquent les documents disponibles sur le site www.inrs.fr

2.3 - Contamination oro-digestive

Port de gants à usage unique

Il est nécessaire pour toute manipulation présentant des risques d’exposition par contact mains-bouche avec des échantillons potentiellement contaminés par des agents biologiques entraînant des pathologies digestives (ouverture de flacons de selles, parasitologie des selles…).

Les conditions de port de gants sont les mêmes que celles énumérées plus haut.

Lavage des mains, mesures d'hygiène

Il est nécessaire pour toute manipulation présentant des risques d’exposition par contact avec la bouche de mains ou d'objets potentiellement contaminés par des agents biologiques entraînant des pathologies digestives.